Archives du blog

Apéro improvisé du 2 février 2018

Vendredi dernier nous avons décidé d’improviser un petit apéro calamophiles.

Nous n’étions pas très nombreux, Juste Nicobee qui est venu à la maison et forcément les autres occupants de la bâtisse.

Au programme des plumes B, BB, du flex et du vintage chez Nicobee et de la belle ouvrages d’abord avec un Matthieu Faivet ainsi qu’un Woodshedpenco et que curiosités chinoises pour du côté de chez Nickko, je tout en extra fin.

Ce fut également l’occasion de tester quelques encres que je ne connaissais pas encore et de me faire une idée sur celles que je convoitais. Je sais par exemple que je ne me laisserai pas tenter par la Verdigris de Rhorer & Klingker.

Et voici mes petits essais :

Une petite vidéo de la table :

Et la suite ?
Cette apéro bien sympathique, bien plus facile à organiser que les rencontres habituelles du forum.

L’idée est désormais d’organiser des rencontres trimestrielles autour de Bruxelles (Waterloo, Charleroi, etc.)

Posted in Belle écriture, Événements
Tags: , ,

Matthieu Faivet : le test

Je vous ai déjà parlé de ce stylo lors de sa commande et lors de sa réception, il est temps de vous montrer comment il écrit.

Caractéristiques techniques

Mesures

Mesures prises par mes soins.

  • Longueur fermée : cm
  • Longueur ouvert avec la plume : cm
  • Longueur ouvert sans la plume : cm
    (c’est la longueur qui a une influence sur la prise en main)
  • Poids avec capuchon : g
  • Poids sans capuchon : g
    (c’est le poids qui a une influence sur la prise en main)
  • Diamètre du corps du stylo : mm
  • Diamètre de la section : mm
    (c’est le diamètre qui a une influence sur la prise en main)

Type d’alimentation

  • Cartouches internationales
  • Cartouches longues
  • Convertisseur (fourni)

Plume

Plume Bock #6 en titane, semi-flexible, extra-fine (retravaillée par Matthieu).

Test sur papier Rhodia

Papier Dotpad, blanc, 80 g/m²

Comparaison de la plume en Titane, extra fine et semi-flexible, du Matthieu Faivet Numéro 7 avec une plume Jowo extra fine en acier.

J’ai l’impression que la photo est un peu plus chaude et donc l’encre un peu plus violette que dans la réalité.

Sur cette image à l’air un peu plus froide qu’en réalité, contrairement à la précédente. Toutefois, on constate bien que l’encre Waterman est un peu plus chaude que son homologue chez Pelikan.

Test sur papier Clairefontaine

Papier Triomphe, blanc, 90 g/m²

Encre Waterman bleu sérénité.

En haut : encre Pelikan 4001 bleu royal. En bas : J’ai utilisé un autre stylo, un Woodshedpenco équipé dune plume Jowo en acier, extra fine elle aussi.

Tests en conditions réelles

Cahier de marque Castelli, papier blanc cassé, grammage inconnu.

Cahier Leitz, papier blanc 90 g/m²

Posted in Belle écriture, Stylos-plume
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Quelques encres bleues

Je faisais un comparatif des encres bleues Waterman et Visconti il y a quelques temps. Aujourd’hui, j’élargie un peu la liste en ajoutant l’encre bleue Pelikan 4001

Extrait de mon recueil d’encres où l’on peut voir les trois encres en question, Waterman bleu sérénité, Pelikan 4001 bleu royal et Visconti bleu.

Tests succincts sur papier Rhodia Dotpad

Papier blanc, 80 g/m²

Encre bleue Pelikan 4001 comparé à l’encre bleue Visconti.

Encore plus d’encres bleues, voici un extrait d’une des pages de bleus de mon recueil d’encre.

Tests complet sur papier Rhodia Dotpad

Encre Pelikan 4001 bleu royal et Visconti bleu l’une sous l’autre.

Encre Waterman bleu sérénité et Pelikan 4001 bleu royal l’une soue l’autre.

Les quatre encres en un coup d’œil

 

Test sur papier Clairefontaine Triomphe

Papier blanc 90 g/m²

Encre Waterman Bleu Sérénité sur papier Clairefontaine Triomphe dans un stylo Matthieu Faivet Numéro 7 équipe d’une plume Bock #6 en titane.

En haut : Encre Pelikan 4001 bleu royal dans un stylo Matthieu Faivet Numéro 7 équipe d’une plume Bock #6 en titane. En bas : Encre Visconti bleu dans un stylo Woodshedpenco équipe d’une plume Jowo #6 en acier.

Posted in Belle écriture, Encres
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Woodshedpenco : réception et déballage

Je vous parlez de ce stylo il y a quelques jours, lorsque je l’ai commandé à Mike, un artisan créateur de stylo américain fort sympathique dans un précédent article.

Voilà donc le stylo fraichement arrivé des États Unis d’Amérique. L’emballage est bon, et une petite note manuscrite accompagne l’objet.

 

Pour ne rien gâcher, le stylo est contenu dans une petite boite.

 

La résine acrylique utilisée est magnifique, au soleil, il y a des reflets irisés et profonds accompagnés de volutes. En conditions normales, il est sombre avec seulement quelques traits bleus.

Ça correspond bien à ce que je cherchais, quelque chose d’un peu original, joli, mais que je puisse utiliser au bureau.

 

Conditions « soldes » obligent, le stylo est vendu sans plume, qu’à cela ne tienne, j’ai toujours quelques plumes Jowo à la maison. En effet, ce stylo est prévu pour accueillir un housing Jowo #6, Mike ne retouche ni ne règle les plumes, de ce fait, les conditions soldes sont très avantageux lorsqu’on habite en Europe ça évite à la plume de faire un aller-retour inutile.

 

La plume est absente mais le convertisseur Schmidt (excellente qualité) est offert.

 

J’ai monté une plume Jowo acier plaquée noire, avec la couleur sombre du stylo, l’ensemble est du plus bel effet. La section est parfaitement usinée, le housing que j’avais entre du premier coup, sans forcer, l’ajustement est parfait.

 

Posted in Belle écriture, Stylos-plume
Tags: , , , , ,

À propos de l’auteur

Nickko

Nickko, passionné par le web et, l’informatique et tant d’autres choses, je file le verre, lève de la fonte et créé des bijoux et je chatouille des micro-contrôleurs.

Ergonome dans la vie, je travaille et je vis à Bruxelles. J’organise les Cafés Numériques et je participes aux repairs cafés.

Retrouvez moi sur...