Collec­tion de cahiers et carnets

Collec­tion de cahiers et carnets

Cet article m’est inspiré par le sujet du dimanche du 30 juillet 2017 :

Je cite :

Aujourd’­hui je vous propose de parta­ger une fois n’est pas coutu­me… Vos collec­tions de carnets en nous expliquant vos choix et l’uti­li­sa­tion que vous en avez…

Voici ce que ça donne pour moi :

  1. Trois cahiers Oxford / Super Conqué­rant Euro­pean­book.
    • J’ai fini mes études unique­ment avec ce type de cahiers qui permet d’avoir trois matières ordon­nées dans un seul cahier.
  2. Trois carnets Crop­book de Clai­re­fon­taine fraî­che­ment ache­tés chez Shlei­per
    • J’ai prévu de les utili­ser comme recuils d’échan­tillons d’encre.
  3. Cahier Super Conqué­rant A4
    • J’aime la couver­ture ultra résis­tante aux couleurs vives.
  4. Calpino, un petit carnet qui m’a été offert par un membre du forum lors de la rencontre à Char­le­roi en 2017.
  5. Deux cahier Rhodia Webno­te­book.
    • J’adore le touché, la texture de la couver­ture en simi­li­cuir.
    • Je m’en sers pour pour mon jour­nal d’encres.
  6. Oxford Office Signa­ture A5.
    • Je l’ai acheté pour compa­rer du papier Oxford « neuf » avec les papiers Clai­re­fon­taine et Rhodia car j’étais déçu de la qualité de mes anciens cahiers sans être sûr que le temps ou des mauvaises condi­tions de stockage ne les auraient pas alté­rés.
  7. Deux cahiers Hay, chaque page est d’un papier diffé­rent, cadeau de ma chère et tendre.
  8. Rhodia Dotpad. Mon bloc-notes par défaut depuis que j’ai décou­vert la reglure poin­tillés 5×5 asso­ciée à ce papier presque impos­sible à prendre en défaut.
  9. Cahiers et carnets Leitz :
    • Cahiers Style A5 grenat, couver­ture textu­rée.
    • Cahiers Wow A5 menthe à l’eau, couver­ture rigide en carton.
    • Carnet Style A6 bleu, couver­ture souple textu­rée, je vous en parlais plus en détail dans un précé­dent article.
    • Je me suis laissé convaincre par le gram­mage du papier, les excel­lents avis deci-delà, les pres­ta­tions de ces cahiers (pochettes à souf­flé, deux marques-page, reglure arrê­tée) et les promo­tions sur Amazon. Je n’ai pas été déçu du voyage comme vous pouvez le lire dans ce précé­dent article.
  10. Cahiers Muji B5. Entre les formats A5 et B5 mon cœur balance et j’adore les produits Muji. Je ne suis pas fan des spirales mais les alter­na­tives chez Muji ne sont guère plus convain­cantes.
  11. Deux cahiers publi­ci­taires Google au touché très agréable et au gram­mage plus que correct. Je n’ai guère plus d’in­for­ma­tions sur ces cahiers.
  12. Cahiers à feuilles repo­si­tion­nables A5 tous deux sont de qualité équi­va­lente et irré­pro­chable :
    • Atoma jaune, récu­péré dans les anciennes four­ni­tures scolaires de ma femme.
    • Adoc bleu et blanc, un cadeau promo­tion­nel de l’im­pri­me­rie de Colruyt à mon nom 😀.
  13. Deux cahiers Moles­kine, un Leucht­turm1917 Jott­book.
    • J’ai asso­ciés ces cahiers pour leurs carac­té­ris­tiques simi­laires (fins, papier ivoire, pages déta­chables à la fin du cahier, papier qui diffuse l’encre impos­sible à utili­ser recto-verso. Des cahiers régu­liè­re­ment plébis­ci­tés, rela­ti­ve­ment chers, qui se donnes des airs de produits de stan­ding qui m’ont déçu.
  14. Deux carnets publi­ci­taires Scout­book (nom du fabri­cant et non de la marque qui les a offerts) A6, très déce­vants, le papier diffuse, et même boit l’encre, on dirait des carnets en papier buvard.
  15. Oxford Inter­na­tio­nal Acti­ve­book A5, reste de la période où j’écri­vais unique­ment sur ces cahiers et où je les ache­tais par carton de 10.
  16. Affreux cahier publi­ci­taire au gram­mage anémique au papier recy­clé gris incom­pa­tible avec la plupart des instru­ments d’écri­ture.

Clai­re­fon­taine / Oxford

Vous pouvez voir quelques anciens cahiers Oxford et Super Conqué­rant (une marque du groupe Oxford / Hame­lin, la maison mère) et plus récem­ment des cahiers et carnets Clai­re­fon­taine et Rhodia (rache­ter par Clai­re­fon­taine).

Ça dénote de ma nette préfé­rence pour le papier Oxford, le fameux Optik Paper et son blanc plus blanc que blanc aux clas­siques cahiers Clai­re­fon­taine.

Toute­fois, depuis que je fréquente le forum, j’en­tends plus souvent parler de Clai­re­fon­taine / Rhodia que du papier Oxford.

De plus lorsque que j’ai récem­ment ressorti un se mes anciens cahiers Oxford (le vert sur la photo) j’ai été déçu du résul­tat, le papier diffu­sait l’encre comme aucun autre que j’ai pu tester jusqu’ici.

Toute­fois sur un cahier utilisé depuis 10 ans, qui a subi trois ou quatre démé­na­ge­ments, ceci pour­rait venir des condi­tions de stockage ou de trans­port.

Test du papier Oxford dans un ancien cahier Super Conquérant

Nouvel essai Oxford

Pour ne pas rester sur un doute j’ai fina­le­ment investi dans un nouveau cahier, au format A5.

Cahier Oxford Office Signature

Articles simi­laires :

Tagués avec : , , , , , , , , , ,

1 Comment on “Collec­tion de cahiers et carnets

  1. Bonjour Nickoo, merci pour cet article détaillé qui donne envie de tester plusieurs de mes plumes sur certains carnets! J’ai hâte de lire vos impressions sur votre nouveau cahier Oxford… Personnellement, je n’ai pas été éblouie par les capacités du papier et par sa couleur un peu trop grisée. Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.