Moleskine premier achat, première déception

Je continue ma série d’articles sur les premiers achats. Après une commande chez AliExpress et une autre chez Seitz-Kreuznach, je vous parle ici de mon premier achat lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux beaux instruments d’écriture.

Quelle déception pour des carnets à ce prix et prétendument haut de gamme.

Le papier boit l’encre, j’aurais pu dire que l’encre fuse mais ce serait incriminer l’encre qui n’est pour rien dans cet état de fait. De plus même les plumes les plus fines traversent.

J’entends régulièrement dire que les carnets Moleskine sont des carnets de riche parce qu’à ce prix, il faut pouvoir se permettre de n’ecrire que d’un côté des feuilles.

Voici ce que donne le verso de quelques pages d’un de mes carnets.

Et vous, quelle est votre liste noire de carnets ?

Articles similaires :

Posted in Belle écriture, Papiers
Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À propos de l’auteur

Nickko

Nickko, passionné par le web et, l’informatique et tant d’autres choses, je file le verre, lève de la fonte et créé des bijoux et je chatouille des micro-contrôleurs.

Ergonome dans la vie, je travaille et je vis à Bruxelles. J’organise les Cafés Numériques et je participes aux repairs cafés.

Retrouvez moi sur...